Notre association

A la Cloche, nous engageons les citoyens, avec ou sans domicile, à agir contre la grande exclusion via la création de lien social et le changement de regard sur la vie à la rue. 

C’est à la portée de tous ! 
Avec nos 3 programmes : le Carillon, les Clochettes, la Cloche à Biscuits et les médias (Gazette, radio, podcasts) où les personnes à la rue prennent la parole, ou encore nos multiples activités, formations et événements, chacun peut contribuer, à son échelle, à rendre la société plus inclusive.
 

Chacun pour tous !

Ensemble, recréer du lien social

“Nous avons autant besoin de quoi vivre que de raisons de vivre” disait l’Abbé Pierre. A la Cloche, on lutte contre la grande exclusion en remettant le lien social au même niveau que les autres préoccupations (se loger, se nourrir, être en bonne santé etc). Nos petits gestes de tous les jours, à l’échelle d’un quartier, améliorent le quotidien des personnes sans domicile et luttent contre leur isolement.

Permettre à chacun et à tous de s’engager

Alors que 83% des personnes sans domicile souffrent du rejet des passants (étude de l’institut BVA et Emmaüs, 2012), 94% des citoyens aimeraient agir mais se sentent démunis et ne savent pas comment s’y prendre (étude Ticket for Change et Occurence, 2016). A la Cloche, on crée des opportunités d’engagement adaptées à tous : qu’on soit avec ou sans domicile, qu’on ait plus ou moins de temps à accorder, qu’on soit plus ou moins à l’aise avec la précarité … beaucoup de solutions existent pour résonner solidaire !

Changer le regard sur la vie à la rue

La Cloche veut tendre vers une société où le modèle dominant est l’inclusion, dans lequel chacun est respecté, valorisé et a la possibilité de contribuer. Cela passe par un changement de regard porté sur la vie à la rue en s’informant, en cassant les clichés et en allant au delà du concept du “bénéficiaire”.

Ça vous intéresse ?

Agir dans son quotidien

personnes sur un banc

Sensibiliser son entourage

personnes qui collabore

Nous soutenir

deux personnes qui sourient

Pourquoi une Cloche comme symbole de solidarité ?

Au 12ème siècle, Louis VI ordonne la création du marché des Halles. Les jours de marché, une grosse cloche était actionnée pour prévenir que les ventes étaient ouvertes. La même cloche résonnait de nouveau à la fin du marché et c’est là qu’on voyait apparaître les plus démunis qui attendaient que les étals soient remballées et les commerçants partis pour récupérer les denrées qui n’avaient pas été achetées.
Ce symbole de “Cloche”, bienveillante et nourricière est aussi racine du mot “Clochard” (ceux qui vivaient de la Cloche) devenu négatif avec le temps.
Nous avons choisi de reprendre cette symbolique forte et d’en faire un signal de regroupement, un terme représentatif du lien entre les habitants avec et sans domicile lorsqu’ils se retrouvent autour de la solidarité locale.